• Accueil
  • > La page JUSTICE – trop dur…

La page JUSTICE – trop dur…

Décision de justiceLe délai d’appel (10 jours) étant passé, je place en ligne l’information sur le procès pour homicide involontaire du conducteur qui a tué Jonathan :

DECISION DE JUSTICE – TRIBUNAL CORRECTIONNEL DE SAINTES Le mardi 28 septembre 2010 à 14 heures.

30 septembre 2010 09h13 | Par S. D. Journal régional SUD-OUEST

Un accident jugé au tribunal de Saintes 

Un jeune motard était décédé à Saint-Léger, en février 2009. 

La famille de la victime, rassemblée dans la salle du tribunal correctionnel de Saintes, mardi dernier, n’a pas pu retenir ses larmes. Le 12 février 2009, à 7 h 45, Jonathan, 20 ans, a perdu la vie alors qu’il circulait à moto en direction de Pons, sur la commune de Saint-Léger. Un Peugeot Partner lui a grillé la priorité. 

Le conducteur de la fourgonnette, un homme âgé de 30 ans, résidant à Saint-Léger, comparaissait pour homicide involontaire. Ce matin-là, il effectuait un trajet habituel entre son domicile et son lieu de travail. C’est à l’intersection entre les départementales 137 et 125 que le drame s’est produit.  Une partie du débat a été de savoir si le prévenu avait bien marqué un « stop » ou non avant de s’engager sur la voie. Un expert a considéré que non. « Je me suis arrêté et j’ai regardé à droite et à gauche. Je ne sais pas ce qui a pu se passer », a assuré, de son côté, le trentenaire, à la barre. 

Pas de retrait de permis 

Le motard, quant à lui, ne roulait pas comme un fou. « 97 km/h », a estimé ce même expert. « Tous les témoignages indiquent que Jonathan n’était pas un motard irresponsable et il n’y avait aucune raison de ne pas voir la moto, une fois arrêté au « stop » », a souligné le vice-procureur, Joël Contu, qui a réclamé un an de prison avec sursis pour le conducteur du Partner et une annulation de permis pendant un an. L’avocat de la défense a réussi à persuader les juges qu’il perdrait son travail s’il n’avait plus de permis. Il a donc été condamné à un an de prison avec sursis et 1 500 euros d’amende. 

  121049492522ugc9.jpg   La décision de justice a été rendue, et n’est plus susceptible d’appel…  Dont acte… Fermez le banc !

Alors, je sais que cette décision du Tribunal est plutôt mal perçue par le proche entourage de Jonathan. Notamment de Nadège, qui m’a expliqué son étonnement de voir ce conducteur moins puni que pour un excès de vitesse. Oui, je sais quelle attendait beaucoup de ce procès concernant une juste punition pour cet homicide involontaire. Comme nous elle a attendu les résultats des expertises qui prouvaient que ce conducteur ne s’était pas arrêté au STOP. Plus d’un an et demi passé, à attendre que justice soit donné pour Jonathan, tout cela pour çà.

Le destin a voulu qu’elle ait elle même un accident de la route qui lui brise la colonne vertébrale une semaine avant le procès. A son grand regret elle n’a donc pas pu assister au Procès. Je sais qu’elle avait le désir de faire un courrier au Président de la République pour lui dire ce qu’elle pense du message que la justice lui a donné : « Griller un STOP  et tuer son fiancé, est moins puni qu’un excès de vitesse. » Elle ne comprend simplement pas cette décision. Ces mots sont les suivants : « tout çà parce qu’il fallait pas qu’il perde son emploi ca pourait détruire sa vie, ce sont les mots de son avocat…oh! le pauvre après tout il a juste tué un jeune homme de 20ans…trop dégoutée, énervée, triste, et encore ces mots ne sont pas assez forts… »

TENTATIVE  D’EXPLICATION : Pour ne pas vivre dans le ressentiment ! Alors bien que la tâche ne soit pas facile, car nous sommes aussi dans la déception, je vais essayer d’expliquer et de faire comprendre à tous que Justice a été rendue. Bien sûr cet homme s’en sort trop bien, car son avocat a finement défendu son permis de conduire, mais voilà… La partie civile ayant été suivit par l’assurance de ce conducteur dans ses demandes de reconnaissance du préjudice subit, le Tribunal ne devait plus statuer que sur une seule question : Cet homme représente t-il aujourd’hui un danger pour autrui sur la route ?   Son avocat a donc réussit à convaincre les juges, car il n’est pas récidiviste, et il n’a jamais été impliqué dans d’autres accident grave. Il avait toujours ses 12 points sur son permis à l’époque de l’accident, tout en réalisant 50 à 60 000 kms par an.    Là où c’est plus douloureux, c’est que le délai d’attente du procès a été mis en avant par son avocat pour dire qu’il a continué à conduire depuis l’accident et qu’il n’a pas commis d’infraction grave ou génératrice d’accident. Sa démonstration était alors évidente que son client n’est pas un danger public. Et que donc, lui suprimer son permis de conduire ne ferait que lui faire perdre son emploi.  Cela a été douloureusement bien plaidé, et il a été difficile pour nous de rester digne devant cette démonstration de son avocat. Non, ce qu’il faut retenir c’est qu’il a été reconnu coupable d’homicide involontaire, et condamné à un an de prison avec sursis et à 1500 euro d’amende.  Me voilà en train d’essayer de vous convaincre que Justice a été rendue.  Même si c’est vrai que ce conducteur s’en sort plutôt bien, pour le terrible drame dans lequel il nous a tous plongé ce jeudi 12 février 2009.  Voici donc encore une douleur ajoutée à notre douleur…1009039.jpg1009042.jpgUne espèce de continuation de l’horreur, de la douleur que nous porterons à jamais dans nos coeurs, je sais par contre que je ne pardonnerai pas à cet homme pour nous avoir enlevé notre bel ange, juste pour gagner quelques secondes sur son trajet maison-boulot. Parceque c’est juste impardonable. De plus il nous a prouver durant ces 20 longs mois, qu’il était étranger à toute forme de compassion.  Même lors de l’audience, pas un regard, et pas un regret, la seule petite émotion qu’il a éprouvé c’est au moment où le Procureur de la République a demandé un an d’annulation du permis. A ce moment là, il a montré de l’émotion, de la peur de perdre son permis et son travail. Non, c’est sûr il n’est pas pardonable !  Cependant je me refuse a devoir vivre dans la haine. Je le méprise mais je ne le hais point.    Je reste plutôt dans l’amour que je porte à Jonathan, pour qu’il soit en paix !   Alors si la justice des hommes n’a pas eu de prises sur cet homme, il sera jugé par ailleurs, et j’ai toujours pensé que l’on récolte ce que l’on sème…  A n’en pas douter, il devra un jour répondre de ses actes et de son attitude devant Dieu…

Laisser un commentaire




djamil83 |
LE MONDE DE LA FANTAYSIE |
l antre de benabordeaux |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | private word
| les conseils de sophie
| Isabelle