• Accueil
  • > Recherche : ange accident

Hey Joe ! tu es partis depuis 10 ans aujourd’hui…

12022019

L’Effroyable présence de ton absence…. depuis 10 ans… 

Tes petits frères, ne sont plus petits : 

Anthony est un jeune homme maintenant, il continu ses études en informatique à l’IUT de Bordeaux, il est devenu un bel homme, passionné par l’informatique et la programmation et il obtient de bons résultats dans ses travaux . Il a prit  de l’indépendance, avec un petit appart, il a quitté le nid familial comme toi, lors de ton BTS. 

Enzo est devenu un ado de 16 ans, et il me dépassera aussi bientôt en taille. Toujours avec nous à la maison, et a commencé sa classe de seconde au lycée à PONS, et il obtient d’excellents résultats. Il choisira bientôt son orientation professionnelle.

Aucun de nous ne t’a oublié, bien sûr. Et nous évoquons toujours les moments que nous avons passés tous ensemble. 

Chaque fois, que cela devient nécessaire, nous allons remplacer le bouquet de fleurs que nous avions placé sur les lieux de l’accident. Parce que c’est l’endroit, où tu as quitté ce monde. On ne l’a pas choisi, et toi non plus, c’est un endroit que quelqu’un nous a imposé, pour les plus mauvaises raisons. 

Dix ans de manque, dix ans que nous n’avons plus la possibilité de te serrer dans nos bras, mais dix ans que tu habites dans nos cœurs, dans nos âmes.

La vie nous réserve toujours à tous de bons et de mauvais moments. Celui-ci a été le pire pour toi, et pour nous. On prend encore des mauvais coups du sort, mais sans commune mesure avec celui qui t’a frappé ce 12 février 2009.

Hier soir Nadège, nous a fait un SMS, mais en fait elle s’adressait à toi. Ce message était vraiment touchant, elle te disait qu’elle n’est pas maudite, mais chanceuse d’avoir pu te rencontrer, et d’avoir rencontré Fabrice, et qu’elle est devenue maman de la magnifique petite Chloé. Elle se demande comment son cœur peut autan souffrir et être autan heureux en même temps. Puis finalement elle a compris que c’était surement parce qu’elle avait réussi ce qu’elle t’avait promis : elle revit et ne t’oublie pas.

Alors je me joins à elle dans sa prière : Petit ange, continue de veiller sur nous tous, de nous donner cette force de vivre, et d’apprécier chaque instant comme si c’était le dernier.

Tu restes à jamais dans nos cœurs. On t’aime Jonathan…

DSC00006DSC00016




Huit ans… 12 février 2017 – 12 février 2009

12022017

joelesoir

Cette date reste la pire de notre vie… une horrible journée…. A quelques secondes près, cet accident n’aurait pas changé nos vies…. N’aurait pas mis fin à la tienne, surtout…

 

Alors aujourd’hui, nous avons eu la joie d’avoir Nadège au téléphone, et je peux te dire que çà fait du bien.

 

Alex a placé une photo de toi sur son Facebook et çà aussi çà fait du bien.

Laurent et Béa, ont laissé un nouveau message sur ce blog, et çà fait du bien. 

 

 Merci à eux ! ils sont dans nos cœurs avec toi.

Bien sûr, tu es toujours dans nos cœurs, et dans nos esprits, mais voilà tu n’es plus là !!!

 

faceangejoe01.jpg

 




LA PAGE DE ENZO

8082011

faceangejoe01.jpg

Moi aussi, je veux faire une page sur le blog de Jonathan. Voici comment je le vois : comme un ange !

C’est le meilleur ange qui existe !

images1.jpg

Il nous protègera toujours ! Et il nous aimera toujours ! Jonathan était un homme très bien ! Il aurait du survivre à l’accident !

images4.jpg

Jonathan se défendait très bien contre ceux qui lui faisait du mal ! Il n’a pas mérité d’être mort !

J’aimerais lui dire qu’il me manque beaucoup !

images10.jpg

Cet ange est le plus beau du monde, car c’est mon grand frère !

dscn1730.jpg

Ici c »est moi, aux Auzils à Gruissan, dans la montagne de la Clappe !




LA PAGE DE ANTHONY

1082011

images41.jpg

Jonathan est notre ange, il veille sur nous !

Parfois je rêve que tel le phoenix, il renait de ses cendres !

images15.jpgemoticone

images21.jpg

Comme c’est un phoenix il nous suit partout, on l’aime !

Nous pensons à lui, la plus grosse étoile qui brille dans le ciel, c’est lui !

J’ai envie de lui faire un gros calin, car çà va faire bientôt 3 ans que l’on ne l’a pas vu ! Il nous manque vraiment !

Chaque jour je pense à lui, et depuis l’accident j’en pleure toujours !

testimikimi.jpg

Comme dit mon père, il est devenu mon ange gardien !

angejoe13.jpg

Voici une photo prise à la volée en marchant et sans viser ! Si vous observez bien dans le ciel au dessus de ma tête on voit clairement un ange lumineux, qui signifie que je suis protégé par lui !

pourleblog.jpg

Jonathan restera toujours dans nos coeurs  , car il est notre ange et aussi mon grand-frère .                                                                                                                                                                               DONC , IL RESTERA DONC DANS NOS COEURS EST POUR TOURJOURS!personnes ne peut le changé a cause de cette amour fraternelle est indestructible que j’ai pour lui .         

la photo de notres ange qui est accrocher dans ma chambre.

img1569.jpg




La page JUSTICE – trop dur…

9102010

Décision de justiceLe délai d’appel (10 jours) étant passé, je place en ligne l’information sur le procès pour homicide involontaire du conducteur qui a tué Jonathan :

DECISION DE JUSTICE – TRIBUNAL CORRECTIONNEL DE SAINTES Le mardi 28 septembre 2010 à 14 heures.

30 septembre 2010 09h13 | Par S. D. Journal régional SUD-OUEST

Un accident jugé au tribunal de Saintes 

Un jeune motard était décédé à Saint-Léger, en février 2009. 

La famille de la victime, rassemblée dans la salle du tribunal correctionnel de Saintes, mardi dernier, n’a pas pu retenir ses larmes. Le 12 février 2009, à 7 h 45, Jonathan, 20 ans, a perdu la vie alors qu’il circulait à moto en direction de Pons, sur la commune de Saint-Léger. Un Peugeot Partner lui a grillé la priorité. 

Le conducteur de la fourgonnette, un homme âgé de 30 ans, résidant à Saint-Léger, comparaissait pour homicide involontaire. Ce matin-là, il effectuait un trajet habituel entre son domicile et son lieu de travail. C’est à l’intersection entre les départementales 137 et 125 que le drame s’est produit.  Une partie du débat a été de savoir si le prévenu avait bien marqué un « stop » ou non avant de s’engager sur la voie. Un expert a considéré que non. « Je me suis arrêté et j’ai regardé à droite et à gauche. Je ne sais pas ce qui a pu se passer », a assuré, de son côté, le trentenaire, à la barre. 

Pas de retrait de permis 

Le motard, quant à lui, ne roulait pas comme un fou. « 97 km/h », a estimé ce même expert. « Tous les témoignages indiquent que Jonathan n’était pas un motard irresponsable et il n’y avait aucune raison de ne pas voir la moto, une fois arrêté au « stop » », a souligné le vice-procureur, Joël Contu, qui a réclamé un an de prison avec sursis pour le conducteur du Partner et une annulation de permis pendant un an. L’avocat de la défense a réussi à persuader les juges qu’il perdrait son travail s’il n’avait plus de permis. Il a donc été condamné à un an de prison avec sursis et 1 500 euros d’amende. 

  121049492522ugc9.jpg   La décision de justice a été rendue, et n’est plus susceptible d’appel…  Dont acte… Fermez le banc !

Alors, je sais que cette décision du Tribunal est plutôt mal perçue par le proche entourage de Jonathan. Notamment de Nadège, qui m’a expliqué son étonnement de voir ce conducteur moins puni que pour un excès de vitesse. Oui, je sais quelle attendait beaucoup de ce procès concernant une juste punition pour cet homicide involontaire. Comme nous elle a attendu les résultats des expertises qui prouvaient que ce conducteur ne s’était pas arrêté au STOP. Plus d’un an et demi passé, à attendre que justice soit donné pour Jonathan, tout cela pour çà.

Le destin a voulu qu’elle ait elle même un accident de la route qui lui brise la colonne vertébrale une semaine avant le procès. A son grand regret elle n’a donc pas pu assister au Procès. Je sais qu’elle avait le désir de faire un courrier au Président de la République pour lui dire ce qu’elle pense du message que la justice lui a donné : « Griller un STOP  et tuer son fiancé, est moins puni qu’un excès de vitesse. » Elle ne comprend simplement pas cette décision. Ces mots sont les suivants : « tout çà parce qu’il fallait pas qu’il perde son emploi ca pourait détruire sa vie, ce sont les mots de son avocat…oh! le pauvre après tout il a juste tué un jeune homme de 20ans…trop dégoutée, énervée, triste, et encore ces mots ne sont pas assez forts… »

TENTATIVE  D’EXPLICATION : Pour ne pas vivre dans le ressentiment ! Alors bien que la tâche ne soit pas facile, car nous sommes aussi dans la déception, je vais essayer d’expliquer et de faire comprendre à tous que Justice a été rendue. Bien sûr cet homme s’en sort trop bien, car son avocat a finement défendu son permis de conduire, mais voilà… La partie civile ayant été suivit par l’assurance de ce conducteur dans ses demandes de reconnaissance du préjudice subit, le Tribunal ne devait plus statuer que sur une seule question : Cet homme représente t-il aujourd’hui un danger pour autrui sur la route ?   Son avocat a donc réussit à convaincre les juges, car il n’est pas récidiviste, et il n’a jamais été impliqué dans d’autres accident grave. Il avait toujours ses 12 points sur son permis à l’époque de l’accident, tout en réalisant 50 à 60 000 kms par an.    Là où c’est plus douloureux, c’est que le délai d’attente du procès a été mis en avant par son avocat pour dire qu’il a continué à conduire depuis l’accident et qu’il n’a pas commis d’infraction grave ou génératrice d’accident. Sa démonstration était alors évidente que son client n’est pas un danger public. Et que donc, lui suprimer son permis de conduire ne ferait que lui faire perdre son emploi.  Cela a été douloureusement bien plaidé, et il a été difficile pour nous de rester digne devant cette démonstration de son avocat. Non, ce qu’il faut retenir c’est qu’il a été reconnu coupable d’homicide involontaire, et condamné à un an de prison avec sursis et à 1500 euro d’amende.  Me voilà en train d’essayer de vous convaincre que Justice a été rendue.  Même si c’est vrai que ce conducteur s’en sort plutôt bien, pour le terrible drame dans lequel il nous a tous plongé ce jeudi 12 février 2009.  Voici donc encore une douleur ajoutée à notre douleur…1009039.jpg1009042.jpgUne espèce de continuation de l’horreur, de la douleur que nous porterons à jamais dans nos coeurs, je sais par contre que je ne pardonnerai pas à cet homme pour nous avoir enlevé notre bel ange, juste pour gagner quelques secondes sur son trajet maison-boulot. Parceque c’est juste impardonable. De plus il nous a prouver durant ces 20 longs mois, qu’il était étranger à toute forme de compassion.  Même lors de l’audience, pas un regard, et pas un regret, la seule petite émotion qu’il a éprouvé c’est au moment où le Procureur de la République a demandé un an d’annulation du permis. A ce moment là, il a montré de l’émotion, de la peur de perdre son permis et son travail. Non, c’est sûr il n’est pas pardonable !  Cependant je me refuse a devoir vivre dans la haine. Je le méprise mais je ne le hais point.    Je reste plutôt dans l’amour que je porte à Jonathan, pour qu’il soit en paix !   Alors si la justice des hommes n’a pas eu de prises sur cet homme, il sera jugé par ailleurs, et j’ai toujours pensé que l’on récolte ce que l’on sème…  A n’en pas douter, il devra un jour répondre de ses actes et de son attitude devant Dieu…




Une année sans toi !

10022010

1btiy10d1tekwcfbyta.jpg

Jonathan,

Voici presque un an, qu’un inconscient t’as tué, et t’as arraché à nous.

Nous avons beaucoup de mal à réaliser qu’une année est passée depuis ce maudit jeudi 12 février 2009.

Nous sommes resté bloqués sur ce drame, et vraiment pour nous il nous semble que cela ne fait que quelques mois.

Jusqu’à présent nous avons passé beaucoup de temps à faire les démarches auprès des différents interlocuteurs, que nous n’aurions jamais approchés normalement. Les assurances, le notaire, l’avocat, la sécurité sociale, …etc…

Te dires qu’un an après ce tragique accident, toutes nos démarches n’ont eu que peu de résultats.

— La sécurité sociale, n’a toujours pas considéré que tu étais cotisant chez eux au travers de ton emploi au Mac Donald’s de SAINTES.

— Le notaire n’a toujours pas réglé les problèmes de succession, et l’on n’a donc toujours pas pu rendre à Nadège, la place qu’elle avait à tes côtés.

— Les assurances n’ont toujours pas réglé le remboursement du préjudice lié à l’incendie de votre appartement à Noël 2008.

— Et le procès de l’homme qui t’as tué n’a toujours pas eu lieu.

Une année de démarches donc, sans réels résultats tangibles… Epuisant, comme c’est épuisant de produire encore et toujours des documents pour essayer de faire avancer les choses.

En dehors de cela, nous avons vite repris le travail, comme une nécessité absolue, en théorie lorsque l’on est au travail, notre esprit est occupé à autre chose, et l’on passe moins de temps à pleurer. Nous avons mis toute l’énergie qui nous restait à nous occuper de tes petits frères…

Nous tâchons de t’évoquer chaque fois que possible. Nous parlons de toi, tu as toujours ta place avec nous.

Tu nous manques terriblement… Tu manques à tes frères…

Avec Cathy, nous pleurons toujours ton injuste disparition.

Qu’il est dur de se résoudre à ton départ.

On ne peut toujours pas accepter cette perte cruelle.

Qu’il est difficile de vivre sans toi.  Cette date du 12 février, nous ramène vers tout cela, et nous fait réaliser brusquement qu’une année est passée.  Nous nous sentons en décalage par rapport aux autres, pour eux, l’année est passée, ils sont passés à autre chose, pour nous c’était hier. La plaie ne cicatrise toujours pas…

Chaque nuit, je revois cette affreuse journée du 12 février. L’accident, ta moto détruite sur la route, ton corps dans cette ambulance… L’instant où j’ouvre la porte du VSAV pour te voir, et je vois les sapeurs en train de te faire le massage cardiaque… La porte de cette ambulace que je referme en criant : Non ! Non ! Non ! C’est pas possible, tu n’es pas mort… Puis dessuite cette conscience que j’ai vu la voiture de Cathy dans la file d’attente des véhicules, en arrivant sur l’accident… L’accolade de mes collègues, et ma réaction de leur demander d’intercepter la voiture de Cathy… Lorsque je parviens à venir vers sa voiture et que je la vois à travers le parebrise, les bras ballants, elle ne veut pas y croire… Lorsqu’elle me voit l’espoir… elle me demande d’aller te voir, de m’occuper de toi… Mais je t’ai vu déjà, et il est impossible de me forcer à croire que tu n’es pas mort… Je les ai vu en train de te masser… Je sais déjà que c’est trop tard… Je n’arrive pas à monter dans l’ambulance… Je m’appuis contre elle, et je supplie, s’il existe un dieu de ne pas te laisser partir ainsi…  ton arrivée aux urgences de l’hôpital de SAINTES… le moment où avec Cathy, on nous laisse approcher ton corps… il est déjà si froid… l’insistance énergique que je déploie pour forcer Cathy à venir te voir et t’embrasser… les paroles de Cathy, me demandant de te réveiller… puis devant ma réaction de lui dire que je ne peux pas… elle te demandant de lui faire un signe…  ton transfert à la morgue, puis à la chambre funéraire, le coup de téléphone à Nadège, pour lui annoncer le pire…

Puis les coups de fils à la famille… Puis l’arrivée de Nadège, de sa mère et sa sœur à la maison… L’envie de la serrer fort contre mon coeur…

Ce moment où lorsque nous évoquons l’idée de la crémation, et que Nadège nous dit que c’est à GRUISSAN, que les cendres devraient être dispersées… Précisément ce que nous avions en tête. Il était évident que c’est là-bas que tu aurais aimé être.

Puis les démarches avec Nadège pour préparer la cérémonie civile au Crématorium, la musique et les photos qu’il fallait choisir.

Puis les textes que nous avons du écrire dans la douleur avec Cathy, pour te rendre l’hommage que tu mérites…

Le veille de la cérémonie avec l’acceuil de la famille, et un voyage vers  la chambre finéraire pour ceux qui le désire. Qu’elle douleur d’acceuillir la famille dans de telles conditions, mais quel soulagement de les voir.

Enfin la cérémonie, mais qui commence par la mise en bière… Dans la chambre funéraire, le scellement du cerceuil, un dernier baiser sur ton front… A la sortie de la chambre finéraire : la foule… Impressionnant ! Tellement de monde qui a fait le voyage pour venir te rendre un dernier hommage c’est touchant… Touchant et frustrant, car il y a tellement de monde que nous n’avons même pas le temps de voir tout le monde, en dehors des quelques mots de condoléances… Envie d’arrêter le temps un instant pour les prendre tous dans les bras… Mais déjà le maître de cérémonie apelle à se réunir dans la salle…

Pas le temps de voir tout le monde, l’impression que l’on a loupé quelqu’un… Dans cette salle beaucoup de personnes, j’en aperçois même dehors, tout le monde n’a pas pu entrer. Comme çà fait du bien de voir tous ce monde qui t’aime mon ange…

Là, après avoir tout expliqué à tes petits frères j’oublile de leur parler de la mise en bière…. Je ne comprends mon erreur, qu’après la crémation, en sortant de la salle vision… Lorsque Enzo, me demande où tu es ?  Là, de lui expliquer que tu es dans la boîte où il a déposé des pérales de rose. Il n’avait pas vu de boîte… Alors je me suis rattrapé avec l’urne, en lui expliquant que ton corps est en cendres, et que nous allons aller te libérer dans le lieu que tu préfères…  Encore la frustration, de voir que la plupart des gens qui avaient fait le voyage sont déjà repartis. Même pas eu le temps de les remercier d’être  venu.

Puis le voyage vers GRUISSAN pour la dispersion de tes cendres. Puis la marche, la veille pour choisir l’endroit qui se prêtait le mieux à la dispersion.  Enfin, le 21 février, la montée au cimetière marin, et la dispersion de tes cendres, ta libération dans un site exceptionnel. Tous ces instants, je les revois chaque nuit, au moment de me coucher, et chaque soir, j’ai mal de te voir mourir par l’inconscience de ce conducteur.

joesurplage.jpg

Tu sais, souvent, nous sentons ta mystérieuse présence.

Tu es dans notre cœur, et dans nos esprits à chaque moment de notre vie.

Dans le fond de nos yeux, où que l’on regarde.

Dans le bleu du ciel…

Parmi les étoiles…

Sur le sable de toutes les plages…

Dans tous les paysages…

Dans tous nos regards…   

Ce manque est une douleur permanente, avec laquelle nous apprenons à vivre.

Ce mal efface les soucis quotidiens qui anciennement auraient occupés nos esprits, et qui aujourd’hui n’ont que peu d’importance.

Notre seule vraie préoccupation maintenant concerne tes deux petits frères. Ils sont dorénavant notre seule vraie priorité.

Comme tu nous manques Jonathan… On t’aime pour toujours mon ange !

joepalmier.jpg

ange.jpg

lesjeuxdeplagedejoe.jpg

joedanslesable.jpg

testimikimi.jpg

etoiles.gif

joelesoir.jpg

joeunange.jpg

joegif.gif

joeplage.gif

panthere.jpg

portrait.jpg

portraitsoleil.jpg

testmichel.jpg

joeetnadege.jpg

joeetnadage.jpg




LIVRE D’OR, les hommages à Jonathan laissés sur son blog !

21072009

 img2753.jpg

SALVAYRE Noëlle (22:21:24) : Le 17 juin 2009

Par lien interposé, par coeur interposé le départ de jonathan me touche.
Il nous apprend, encore une fois, que nous ne sommes pas grand chose et que de ts les moments de bonheur il faut savoir profiter. Aller davantage à l’essentiel sans faux semblant et cela dans le présent car demain… Ce départ, comme ts les autres nous apprend, à oser, à aller vers ceux qui ont besoin, en ces moments qui ne peuvent se décrire, d’une simple écoute, d’une main tendue en signe de partage. Il n’y aucun mot qui puisse apaiser le chagrin. Ce blog est un bien bel hommage à “Jonathan”, à son si beau sourire mais c’est aussi à tout ceux qui l’ont connu, l’occasion d’un témoignage d’affection à lui et aux siens….

img0059.jpg

Quattrochi Jean-Marc (01:22:28) : Le 17 juin 2009

Jonathan, tu nous rappelles combien la vie est fragile et précieuse. Combien elle est belle et parfois cruelle. Ton départ nous a meurtris, jeté à la face la réalité du caractère provisoire de notre passage. Jamais nous ne t’oublierons. Tu accompagneras chacun de nos instants. Nous nous efforcerons de profiter des moindres moments de bonheur. Nous les apprécierons, car quelque part, tu seras à nos côtés, tout proche, sous nos côtes… dans nos coeurs.
On pense à toi et bien sûr aux tiens, parce que vous êtes indissociables.
Chaque jours, nous te célébrerons.

img0347.jpg

Julie CHABOT (03:02:31) : Le 20 juin 2009

C’est dans de tels moments que l’on se rend compte à quel point la personne disparue comptait à nos yeux et à quel point la vie peut être si cruelle parfois. Il avait tout pour lui et énormément de personnes qui l’aimait et pourtant à 20 ans il nous quitte brusquement sans pouvoir lui dire au revoir. On se demande chaque jour pourquoi!!! Pourquoi est-ce tombé sur lui? Pourquoi est-il parti si jeune? pourquoi ??? La vie est belle un jour et horriblement ravageuse le lendemain. En une fraction de seconde sa vie s’est éteinte laissant derrière lui des parents éfondrés, une femme aimante désespérée, une famille meurtrie, des amis attristés…
Dans ces instants de désespoir pour tous les proches aimants il est difficile de trouver les mots pour réconforter car bien évidemment nous ne serons jamais réconforter. Joe restera à jamais dans nos coeurs il est avec nous à chaque instant quoi que nous fassions il nous regarde et veille sur nous tous…
Une profonde et très sincère pensée à tous ses proches

plage31.jpg

Audrey Delmas (22:25:44) : Le 22 juin 2009

Je reconnais ce sourire, ce visage d’ange, cette bonne humeur qui a fait que je m’en souviendrais toujours… Meme quelques années sans l’avoir vu. J’ai appris cette triste nouvelle seulement ce samedi 20 juin… Meme avec du retard, cela n’a pas empeché mes larmes de couler. Je souhaite beaucoup de courage à toute sa famille, ses amis et sa chérie pour surmonter cette rude épreuve… J’ai aussi été beaucoup touchée par la gentille phrase me concernant sur la lettre d’hommages à Jonathan… c’était un chouette garçon, je m’en souviendrais toujours, d’autant plus qu’il nous a quitté le jour de mon anniversaire… Ce blog est réussi, félicitation aux créateurs et bises et bon courage pour la suite

Audrey Delmas de St-Jory

img0277.jpg

LAURE (15:03:52) : Le 29 juin 2009

Aujourd’hui et après la disparition de ce cher JO, nous aimerions vous dire notre peine et notre grande tristesse. Nous gardons de JO le souvenir d’un beau jeune homme souriant, gentil et intelligent. La vie est injuste et le destin est cruel. Pourquoi nous enlever un être aussi exceptionnel ?
Il est et restera à jamais dans notre coeur et nos plus beaux souvenirs.
Nous avons conservé deux très belles photos de JO de ce fameux jour de 2005 où Michel tu as été promu Chef. Nous souhaitons vous les faire partager et vous les adressons en fichier rattaché.
Nous pensons bien à vous et partageons votre peine.
Nous vous embrassons tous les 4 très très fort.

tonyetlekeum02.jpg

Anthony (20:22:47) : Le 02 juillet 2009

Joe nous t’aimons si fort que nous ne t’oublirons jamais.
Tu etais le meilleur des grands-frères.
Je t’aimerai plus que tout au monde.

Anthony

img0276.jpg

M-ROSE  (16:55:56) : Le 03 juillet 2009

On ne peux pas admettre qu’un jeune homme plein de vie, promis à un bel avenir,perde cette vie par l’inconscience, l’incivilité, le mépris de la vie dont font preuve tant d’individus au volant.
Nous vous adressons toute notre compassion de parents vivant la même cruelle injustice.

dsc00072.jpg

Enzo aidé par Anthony (14:20:36) : Le 19 juillet 2009

Je t’aime Jonathan à l’infini. Je t’aime à la folie. Et aussi tous tes copains ils t’aiment aussi. Tu me manques !!!!

enzo

 img1951.jpg

fa17 (23:58:24) : Le 19 juillet 2009

sa été un enorm chok daprendre la nvl, ancienne collegue du mc do g eu la chance de connaitre un garcon ossi gentil et ayant le coeur sur la main, je n’ai pu retenir mes larmes, je souhaite un tré bn couraj a sa famille et sa ptite femme…une enorme pensée pr toi joe…

img0312edited.jpg

Anthony (20:21:20) : Le 21 juillet 2009

Il n’y avait pas meilleurs des grands frère.
Je ne peut pas t ‘oublier, Jonathan .
Je veut que tu reviens !!!
TU ME MANQUE !!!!!!

anniftony03ansdanseduventrejoe.jpg

Caroline (14:38:34) : le 04 août 2009

J’ai lu votre témoignage sur le site de l’association et je vous soutiens du fond du coeur,
C’est un bel hommage que vous lui rendez à travers ce blog

img0070.jpg

Leonard et Armandine (16:40:54) : Le 23 août 2009

Jonathan nous ne t oublirons jamais nous t aimons si fort et nous pensons a toi et a toute ta famille tu nous manque; nous gardons tous les bons moments passés ensemble en famille car tu es notre petit fils autant que Anthony et Enzo nous nous souvenons du 1er jour lorsque tu est venu avec ta maman nous avons fait votre connaissance tu n avais que 9 ans ,et déja tu etais un beau garçon interessant et plein de joie nous t avons desuite aimé. Nous t aimerons toujours. Que ta chère maman , Michel ton papa et tes deux petits frères soient fier de t avoir, car tu es unique doux et affectueux nous te sentons toujours présent.

 Armandine et Léonard partagent votre peine.

testmichel.jpg

al (18:13:22) : le 15 octobre 2009

lorsque j’ai appri la mort de celui qui m’avait toujours guidé dans mes choix et mes décisions, ma première pensée a été que ce n’était pas possible, qu’on me fesait une mauvaise blague puis je n’ai pas céssé de pleurer! Ensuite j’ai pensé à sa famille et sa fiancée, j’aurais voulu être là pour eux, tout en ayant conscience que je n’étais pas la personne dont ils avaient besoin! Aprés 3mois de pleurs quasi inintérompu, une personne avisée m’a rappelé que joe n’aurait pas supporté mon attitude! Aujourd’hui joe est toujours dans mes pensée, à chacun de mes choix je pense à ce qu’il me dirait, et je fais ce que, je sais, il m’aurait conseillé de faire! J’aimerais beaucoup reprendre contact avec ses parents, mais je ne voudrais pas m’imposer dans votre vie! Courag

portraitsoleil.jpg

 claudine (19:41:29) : le 09 décembre 2009

Je suis très émue en parcourant votre blog. C’est si injuste la mort d’un enfant, votre fils est magnifique et son parcours sans faute.
Joe continuera de veiller sur sa famille et sur tous ceux qu’il aimait, Il n’est plus dans votre champ de vision mais il sera toujours dans votre coeur et près de vous…
Tout mon soutien pour vous tous, et tendres pensées à votre enfant chéri

portrait.jpg

didoudamour83 (10:17:15) : le 09 décembre 2009

une pensée pour votre fils d’au delà des nuages, je n’aurais pas de mots, que des larmes, mon didou d’amour a été tué par un pressé de la route à 22 ans, il rentrait chez nous sur sa petite 50 cm, le choc fut d’une violence inouie, son visage defiguré, amputé, il se sera battu tout une nuit, pour partir le 7 decembre 2005, laissant derrière 2 soeurs et son amie,
la justice aura classé l’affaire sans suite!!!pas de témoins et la parole du chauffeur qui aura été entendur, depuis je suis dans le collectif justice victimes route, nous dénonçons le laxisme de cette justice qui cautionne trop soiuvent tous ces chauffards, de nombreux deputés nous soutiennent, nous avons demandé que le 16 mai devienne journée nationale des victimes de la route
on se remets jamaios de la perte de son enfant, jamais de jamais, nous devons apprendre à survivre avec cette douleur qui nous arrache les entrailles,
cathy maman de gaetan son didou qui l’aime au delà des nuages et qui pleure de chagrin

joeetnadege.jpg

Marianne (03:14:15) : le 09 décembre 2009

Bonjour,
J’ai lu votre commentaire sur la Gentiane, le décès de votre si beau garçon est encore si récent que je me permets de vous présenter mes condoléances.
Pourquoi ne venez vous pas plus souvent sur le forum de la Gentiane? Personnellement j’ai perdu ma fille unique Caroline à l’âge de 19 ans, elle est partie durant son sommeil, alors que rien ne laissait présager cela : un arrêt du coeur le 3/7/2003!! Et malgré le temps qui passe, j’ai encore bien besoin de mes amies de ce forum pour tenir la tête hors de l’eau…
Je tiens à vous féliciter pour votre blog qui est très beau et rempli d’amour !
J’espère que nous vous retrouverons sur la Gentiane afin de mieux nous connaître et surtout de parvenir à vous aider du mieux que nous le pouvons, on a toujours tant besoin des autres lorsque l’on souffre…
Avec toutes mes amitiés,
Marianne ( KRO444 )

joeetnadage.jpg

NancyL (06:49:15) : le 10 décembre 2009

Bsr j ai lus votre post à la Gentiane donc je suis passée voir votre blog hommage à votre beau gamin. Quel beau garcon, comme la vie peut être injuste et cruelle. Vous ses parents devez vivre l enfer depuis son départ
je n ose pas imaginer le chagrin de ses p’tits frères aussi ):

Je vous souhaite bcp de courage pour cette SURVIE suite au départ TROP tôt de votre ainé

panthere.jpg

 Patricia Jonckheere (11:32:15) : le 15 décembre 2009

Merci de votre passage et de votre gentil commentaire laissé sur le livre d’or du site de notre fils (et frère) Emmanuel.
Le beau visage de votre Jonathan respirait la bonté et la joie de vivre, comme souvent pour tous ces jeunes partis trop tôt. Il semblait costaud, sportif, en bonne santé…
Mais encore un drame de la route qui laisse une famille meurtrie…
Sachez, vous ses parents, que nous sommes de tout coeur avec vous. Ce chemin qu’il nous reste à parcourir sans nos enfants n’est pas facile, et jamais on ne retrouve l’insouciance “d’avant”, mais des petits moments de bonheur restent possibles et c’est ce que souhaitent, parait-il, nos anges, qui ne sont jamais bien loin de nous.
Courage à vous, en cette périodes de fêtes surtout.
Avec de très douces pensées pour Jonathan et Manu, qui veillent sur nous,
Patricia, maman d’Emmanuel (pour Bruno et Sarah, son papa et sa petite soeur).

joesurplage.jpg

 Isabelle (00:43:41) : le 26 décembre 2009

Michel,

A mon tour de découvrir le blog de Jonathan… avec émotions…
Vous lui avez fait un bel hommage.
Que l’Amour que vous lui portiez, que vous portez à sa maman et à ses frères vous aident à poursuivre votre chemin.
Une douce pensée pour “Joe”
Isabelle (melucale)

joeplage.gif

 Isabelle (00:48:49) : le 26 décembre 2009

Comme vous avez raison de dire “où” se trouve Jonathan… J’ai besoin dun lieu pour honorer la mémoire de ceux que j’aime et je pense que les amis(es) de Joe sauront qu’ils peuvent le faire ici !
Bravo pour votre courage !
Isabelle

joegif.gif

christiane (23:11:07) : le 29 décembre 2009

Comme je comprends votre geste, les cendres de Virginie ont été dispersées par un vol en parapente, fait par le mari de ma fille ainée, sur la montagne où Virginie aimait tant voler. Un tout petit nuage s’est dispersé, ma fille, Sylvie m’a dit brusquement “Maman, sèche tes larmes et lève la tête c’est un message de Virginie!” 3 planeurs volaient au dessus de notre tête. Après renseignements de mon gendre, aucun vol de planeur ce jour là et de plus ils sont interdits sur cette montagne réservée au parapente et aux ailes delta! comment ne pas croire que la mort n’est pas une fin! Votre fils ne pouvait être mieux que là! dans ce magnifique décor, et il restera toujours présent dans vos coeurs.
Christiane, Lumière

joeunange.jpg

NancyL (15:03:57) : le 15  janvier 2010

En voyant ces photos mes larmes coulent, Joe est libre maintenant
J aimerai pouvoir faire la même chose pour mon ange Alain… mais
je n ai aucun droit de parole, n étant que sa copine (non sa conjointe)
J aimerai pouvoir disperser ces cendres dans ses collines de Nice où
il aimait tant se balader. Vous avez eu raison de disperser les cendres
de Joe dans un endroit qu il aimait. Que Joe repose en paix enfin libre
Vous êtes un papa EXTRA et Joe veillera tjrs sur vous et sa p’tite famille
Gros bizzous du Québec NancyL

joelesoir.jpg

Virginie (19:45:30) : le 20 janvier 2010

Le ptit joe du mc do…mon pti manager…qd je vois c image les larmes coulent…tu fais tjr parti du quotidien de mc do aucun week-end ne passe sans qu’une pensée n’aille vers toi…Persone ne t’oublieras jamais!

etoiles.gif

Lucienne (14:15:29) : le 23 janvier 2010

Que de douleur. Pourquoi la vie est si injuste. Je vous souhaite tout le courage possible. Douces pensées pour Jonathan.

1btiy10d1tekwcfbyta.jpg

Turlais Marylène (01:13:48) : le 25 janvier 2010

Jo est toujours présent dans mes pensées . Je partage votre blessure , et je pense beaucoup aux personnes qui restent (votre couple, vos deux petits,sa grand -mère ..). Il faut apprendre à vivre avec ce poids sur le coeur , car notre ange n’aimerait pas que l’on faiblisse .
jo , nous sommes nombreux dans la douleur, mais pour toi et tes petits fréres, nous allons relever la tête !

testimikimi.jpg

Syvlain (20:12:34) : le 04 février 2010

Ca va bientôt faire un an dans quelques jours… Je n’oublierais jamais cette date. Tu me manques…

joedanslesable.jpg

 Camille Boudey (15:41:06) : le 06 février 2010

Qu’il est difficile de parcourir ce blog.

Un triste anniversaire approche et ce blog est le lien entre Joe et sa famille et ses amis.

Je vous remercie de poursuivre ce blog ou l’on peut se “recueillir”.

Joe sera à jamais avec nous et au delà de toutes croyances religieuses j’espère qu’il veille sur votre famille.

lesjeuxdeplagedejoe.jpg

 NancyL (03:08:59) : le 08 février 2010

Nous sommes tjrs le 7 Fév au Québec (le 8 chez vous) je pense bien à Joe, à sa famille, ses amis et aussi à Nadège à l approche de ce 12 Fév maudit !!! Joe bel ange aide les tous à passer à travers cette journée plus difficile que les autres… Bizous volants au delà des nuages beau gamin

ange.jpg

 josy et christian (00:37:32) : le 10 février 2010

Jonathan, voilà un an que tu es parti et ce n’est que maintenant que nous avons pu accrocher ta photo au mur. Toutes les émotions remontent et c’est dans ces moments là que l’on se sent plus proche de tes parents et de tes frères. Même si nous sommes loin, nos pensées sont toujours avec eux. Tu es toujours notre petit Jonathan malgrès les années qui ont passées, et c’est comme ça que l’on a besoin de se souvenir de toi pour te garder toujours avec nous. Tu es dans notre coeur et tu vis encore à travers nos souvenirs pour toujours.

joepalmier.jpg

Audrey (19:33:37) : le 12 février 2010

deja un an… a la fois ça passe vite et a la fois qu’est-ce que c’est long… je pense fort a lui et a vous et vous souhaite beaucoup de courage… bises Audrey

ohbz1701.jpg

NancyL (21:42:54) : le 12 février 2010

Une douce pensée à Joe en ce triste anniversaire
Courage à tte votre famille, un an c est court et long à la fois
Bizous du Québec

jonathan20h4rw1b8719oai1recc.jpg

Isabelle (01:45:38) : le 12 février 2010

Michel,

Comme ces dates sont délicates… même si chaque jour est un cauchemar ! Je voudrais juste témoigner de mon soutien et avoir une belle pensée pour JO cette nuit et demain.
Carpe diem… car personne ne sait de quoi demain sera fait.
Isabelle

jonathanh4rw1b01.jpg

Grolaud Maryline (22:17:54) : le 17 février 2010

Mon Dieu comme j’aime ce poême…et comme il résonne si fort dans mon coeur…
Je regarde Jonathan et je me dis “encore un ange de parti !” ils sont tous beau ces gosses, nos gosses…
Je suis avec vous tous et vous serre très fort contre mon coeur.

Si vous avez besoin de moi, je suis là et serais toujours présent pour des parents dans la douleur…
Maryline

jonathanh4rw1ay1.jpg

vanessa (01:54:54) : le 17 février 2010

un an après il nous manque toujours autant notre petit manager!!!!!!! je ne pourrais jamais l’oublier…

jonathanh4rw1aw1.jpg

Marianne (22:56:31) : le 18 février 2010

Je ne suis pas personnellement concernée par les accidents de la route, ma fille étant décédée durant son sommeil d’un arrêt cardiaque ! Cependant, je ne suis pas aveugle et je vois comment roule les gens, quels qu’ils soient : âgés, la quarantaine, les touts jeunes qui pensent valoir M. Schymacker ou que la route leur appartient, sans penser aux autres qui ont des enfants ou même simplement leur famille ds la voiture !!
On a qd même fait un pas en avant avec l’alcool au volant mais malgré les amendes, etc etc… , cela n’empêchent pas les gens de rouler avec des ° d’alcool élevés ds le sang !
Il y a ayssi les gsm au volant qui distraient bcp l’attention des chauffeurs !!
Il n’y a rien à faire, il faut encore faire un max de choses, le gouvernement devrait encore bien travailler là-dessus afin que le taux de mortalité sur les routes diminuent encore et encore…
En attendant, je soutiens de tout coeur les pauvres parents qui ont perdu un enfant sur la route ou n’importe quelle personne ayant perdu un être cher souvent à cause d’un chauffard, qui bien souvent, lorsqu’il le peut , ajoute un délit de fuite à son acte criminel !!!
COURAGE A TOUS !!
Marianne

jonathanh4rw1ax1.gif

smocky (17:05:55) : le 21 février 2010

Déjà un an que Jonathan nous a quitté, malgré le fait que je ne l’ai pas souvent côtoyé je garde l’image d’un jeune homme discret souriant courageux ; un long moment de silence entre nous Michel et Cathy peut être une fuite de ma part ne voulant pas vous croiser par peur de ne pas quoi savoir vous dire : la mort je la côtoie tout comme toi Michel, la moto je connais un peu aussi on a du avoir notre permis presque en même temps avec Jo, mais devant une telle injustice une telle douleur je ne voyais pas trop quoi dire. Pas une fois mon regard ne se tourne pas vers ce petit bouquet lieu du drame, jour d’une vie brisée et c est vrai on a beau être le plus prudent il arrive que parfois le pire se produise. Je rend hommage à ta mémoire Jonathan et je vous félicite et vous admire Michel et Cathy pour ce blog souvenir émouvant.

jonathanh4rw1av1.jpg

Chantal (17:39:56) : le 04 mars 2010

Et ce mal fera désormais partie intrinsèque de votre vie…
Toujours, partout…
Plus présents que jamais depuis qu’ils sont “ailleurs”

Avec vous…

jonathanh4rw1au1.jpg

Virginie (18:46:42) : le 04 mars 2010

L’article nous replonge directemen au cœur de ce moment…cette journée!!!
Je pense encore tellement fort a lui…j’espère que de là ou tu es tu prends soin de ta famille, des tes ptits équipiers de Mcdo et de tes amis. Bisou ninie

jonathanh4rw1az1.jpg

pauline (11:20:44) : le 08 mars 2010

une claque …encore une…..a chaque fois que je prend connaissance d’une histoire comme celle ci, c l’effet d’une claque que je prend en plein visage….
quelle injustice, une jeune plein d’avenir devant lui , qui en l’espace de quelques secondes, c envolé au paradis pour toujours. en quelques seconde , une famille brisée a jamais….
oh que je suis révolté pour tous ces gens qui ne respectent pas ce code de la route, tous ces anges qui nous ont quittés trop tot….
il est clair que dans ma vidéo je n’ai mis qu’une infime partis de ces personnes.
mais si seulement ça pouvait faire avancé les choses et changé le comprotement de ces personnes
une pensée s’envole vers votre ange.

votre histoire fera parie de ces histoires qui reste dans ma memoire
je vous embrasse bien fort
on reste en contact avec le collectif….
Pauline 22100

jonathanh4rw1af1svps9nf4zs.gif

pauline (11:28:03) : le 08 mars 2010

je ne peux que pleurer en lisant les textes…g le coeur sérré..

jonathanh4rw1ag1ivekasv8cv.gif

pauline (11:36:46) : le 08 mars 2010

repose en paix bel ange……

joeh4rw1ay1.gif

Bénédicte (17:51:59) : le 09 mars 2010

déjà un an… :s … j’y pense très souvent,… je crois que je n’arrive toujours pas à réaliser… je m’en veux tellement que nous nous soyons un peu perdu de vu ces dernières années… un jour je l’ai croisé avec jenny à une fête de la musique près de la Brêche j’ai été si heureuse mais çà a été trop court puis plus rien plus de nouvelles… je m’en veux tant. il me manque vous me manquez aussi tant de souvenirs… je vous envois plein d’amour

jonathanh4rw1ad1.jpg

Bénédicte (18:00:08) : le 09 mars 2010

il nous a toujours parler de Gruissan il aimait cet endroit…
tu me manques…

jonathanh4rw1ac1.jpg

Jenny (21:55:34) : le 09 mars 2010

J’ai de mal à imaginer que tu n’es plus là!! Mes larmes sont encore bien présentes lorsque je parle de toi ou bien lorsque mes yeux se posent une photo de toi!!
Je te garderai toujours dans mon coeur comme un ami formidable, quelqu’un avec qui j’ai passé tellement de bons moments.
Joe je ne t’oublirais jamais!
Gros bisous à vous Cathy et Michel
Très bel hommage

joeh4rw1ba1.gif

Takinou (16:25:04) : le 16 mars 2010

Comme le dit ton père, Michel, moi aussi j’en suis sûre “tu aurais fait un sacré commando du 1er RPIMa de Bayonne”.
Souvent, je pense à toi, c’est vrai que j’ai mis du temps avant de laisser un petit message sur ce blog, mais, c’est idiot, je n’arrivais pas !!
“Eh !! Au nom de Dieu, Vive la Coloniale !!” et “Par Saint Michel, Vive les paras !!”
“Who dares, Win ” devise des SAS et du 1er RPIMa
Salut Jonathan
Bruno

jonathanh4rw1ae1.jpg

Alicia (23:57:17) : le 12 avril 2010

Bonjour, je suis tombée sur ce blog dédié à Jonathan par hasard… Regarder ces photos m’a beaucoup émue. Je connaissais bien Joe car nous étions au collège et jusqu’en 1ère ensemble. Quand il nous a quitté, j’étais trop loin, en Australie, et je n’ai jamais pu vraiment réaliser que je n’allais jamais le revoir. J’ai été très affectée de ne pas pouvoir être présente pour lui dire adieu… Je l’appréciais beaucoup, comme tous ceux qui le connaissaient ! Il était talentueux, très intelligent et toujours plein d’humour. Il nous manque beaucoup. J’ai perdu un de mes meilleurs amis.
Je vous transmets toute mon amitié et mon soutien

jonathanh4rw1ah1ybbgy1jy7y.jpg

Alicia (00:16:03) : le 13 avril 2010

C’est terrible… J’ai toujours autant de peine :( Ils manquera toujours à ses amis de Niort. Son sourire mais aussi sa droiture, sa bienveillance. Il avait toujours du recul sur toutes les situations qui se présentaient à lui. C’était un exemple à suivre, sans aucun doute.
Beaucoup de courage à tous !

portrait.jpg

Mickael (17:45:53) : le 21 avril 2010

Joe,
Tu manques BEAUCOUP à tous ceux qui t’ont côtoyé à la Gendarmerie de Niort .
Toutes ces parties de foot qu’on a effectuées avec Seb nous restent gravées à jamais
Je voulais te rendre hommage car tu nous a quitté trop vite.
Et j’ai une grosse pensée pour toute ta famille et tes proches…
RIP JOE




Les hommages des obsèques

14062009

Après un Premier texte de tes amis lu par Marlène, Jean-Marc a accepté de lire celui-ci que nous avons écris avec Cathy :

 Jonathan, tu es né le 23 avril 1988 à L’UNION, en Haute Garonne, et tu aurais eu 21 ans dans deux mois.

Toute ton enfance à SAINT JORY s’est déroulée chaleureusement, entouré de tes amis, camarades de classe, de tes oncles et de ta grand mère qui avait toujours un œil protecteur sur toi, et de ta cousine Aurélie que tu considérait comme ta sœur.

Par ton charisme et ton sens du travail en équipe, tu as excellé dans ton parcours scolaire au Primaire et aussi au sein de l’équipe de football locale.

Des petits coups de cœur pour Audrey ont parsemé ton enfance de chaleur et de tendresse.

1997, changement de cap, rencontre amoureuse de ta mère avec Michel pour qui tu avais déjà beaucoup d’affinité , et tu as demandé à ta mère qu’il devienne ton papa, lassé d’être élevé par des femmes (ta mère et ta grand mère)

Et en 1998, tu es parti à NIORT, pour une nouvelle vie de famille, qui s’est agrandie avec la naissance de tes deux frères, Anthony en 1999 et Enzo en 2003. Tu as su te montrer un grand frère attentionné et protecteur, jusqu’à ces derniers jours.

Ton premier rêve et objectif était de devenir pilote de chasse, ce qui avait motivé une conduite physique irréprochable, mais aussi une assiduité dans les études, et un sens aiguisé de la compétition.

Toujours dans les premiers, au cours de ton parcours scolaire, tu étais également apprécié de tes professeurs, pour tes interventions soutenues et ton intéressement aux cours.

Une luxation de l’épaule due à une chute de vélo a anéanti ton avenir de pilote de chasse, pour choisir, après un BAC S obtenu avec la mention bien, de t’engager au Premier RPIMA. Mais ta blessure t’as à nouveau rattrapé et c’est malheureusement au bout de 06 mois de classes, que tu as du renoncer et résilier ton contrat.

Perdu dans tes aspirations professionnelles, tes parents t’ont convaincu de poursuivre un BTS dans le Bâtiment.

Tu as rencontré à cette époque une jeune femme superbe, attentionnée, et aimante pour qui tu vouais un amour sans limite.

Tu as donc décidé de prendre ton essor et quitter le nid familial.

Pendant 02 ans, tu as eu le mérite de financer votre appartement et tes études, en travaillant les soirs et les week-end ainsi que les vacances scolaire au MAC DONALD de SAINTES.

Là aussi, tu as su te faire apprécier et tu as obtenu au bout de 06 mois un poste de chef d’équipe.

Ta ténacité et ta volonté de réussir t’ont amené à briller dans toutes les choses que tu entreprenais.

Tu es la fierté de tes parents, car cumuler un BTS et un travail à 120 heures par mois, tout en obtenant au dernier trimestre des notes hautement prometteuses, peu de jeunes de ton âge y parviennent.

Votre couple a ses derniers temps, traversé bien des épreuves , tel que l’incendie de votre appartement au Noël dernier. Mais Nadège et toi, grâce à votre amour avez pu surmonter tout cela.

Et malgré tout tu as affronté ces évènements en t’impliquant dans ton BTS et ton travail.

Tous tes projets ont été anéanti ce 12 février 2009, en une fraction de seconde. Et aujourd’hui nous te pleurons.

Nous remercions ici, toutes les personnes venus spécialement pour te dire aurevoir, et te rappeler combien tu es aimé et apprécié.

Tes camarades de BTS et du Lycée de PONS, tes collègues du Mac Donald de SAINTES, tes amis de NIORT de ROYAN et de PONS, ta famille bien sûr et tous ceux qui un jour ont eu la chance de te connaître.

Un grand merci également aux camarades gendarmes et pompiers venus témoigner de leur soutien.

Tu nous manques déjà à tous. Tu pars bien trop tôt.

Nous retiendrons dans nos cœurs tes qualités de droiture, de persévérance, et d’attention bienveillante sur tes proches.

Tant de projets et de promesses d’un bel avenir, ont été balayées.

Ni toi, ni Nadège, ni personne ne méritait un tel sort.

Inconsolables nous le sommes. Dans la douleur nous restons.

Un autre texte plus court que j’ai eu la douleur de lire :

Merci à vous tous d’être venu si nombreux dire adieu à Jonathan.

Tu vois Joe, il y a tes petits frères Anthony et Enzo, et tout ceux qui t’aime et qui ont pu venir.

Cathy et moi on veut que tu saches que nous sommes fier de toi de tout le chemin que tu as parcouru depuis que tu étais un jeune gamin.

Tu as suivit de brillantes études en obtenant ton BAC S avec mention bien, on était très fier de toi.

Tu as fait un passage dans l’armée et on a été très fier de toi.

Tu as repris tes études avec un BTS de bâtiment que tu étais sur le point d’avoir on en est sûr à voir tes résultats (arrivés par accident chez nous, çà t’as rendu furieux, car tu aime ton indépendance) On est très fier de toi.

Tu es tombé amoureux de Nadège, une fille formidable, on est très fier de vous. Tu as tout pour réussir, vous avez tout pour faire un bon départ dans la vie.

Tu t’en es donné du mal, cumulant ton travail scolaire avec un travail le soir, les week end. Vous êtes des jeunes bien méritant tous les deux.

Et pourtant, vous en avez eu des embûches et des gros problèmes sur votre route.

Vos projets plein la tête, encore quelques efforts pour arriver à vivre vos rêves.

Mais voilà que tu pars, tu pars avant nous à 20 ans.

C’est juste les pires moments de notre vie de te voir partir ainsi en quelques secondes.

Joe, on est fier de toi, de tout ton parcours.

Tu es beau, charmeur, déterminé et courageux et surtout méritant.

Avec Nadège vous êtes amoureux. Tu as tout pour toi pour que vous y arriviez.

Alors après avoir passé 05 jours à t’appeler et à te demander de revenir. Il faut nous y résoudre, c’est d’adieu qu’il s’agit.

Mais on ne gardera pas de toi que quelques photos tordues sur l’album. Notre tête est pleine de tous les bons moments que nous avons eu la chance de passer avec toi.

On t’aime, mon chéri…. Adieu !

————————————————-

LE DEUIL  – Extrait des amis compatissants du Québec, pour expliquer le deuil des parents.

1 an, 2 ans, 5 ans, 10 ans, 20 ans même nous séparent du départ de notre enfant et nous, parents en deuil, avons besoin des autres.
Bien que nous ne soyons pas faciles à vivre, nous aimerions rencontrer de la compréhension dans notre entourage ; nous avons besoin de soutien.
Voici, tirés de la lettre des Amis Compatissants du Québec, quelques-uns de nos souhaits :

  • Nous aimerions que vous n’ayez pas de réserve à prononcer le nom de notre enfant mort, à nous parler de lui. Il a vécu, il est important encore pour nous ; nous avons besoin d’entendre son nom et de parler de lui ; alors, ne détournez pas la conversation. Cela nous serait doux, cela nous ferait sentir sa mystérieuse présence.

  • Si nous sommes émus, que les larmes nous inondent le visage quand vous évoquez son souvenir, soyez sûr que ce n’est pas parce que vous nous avez blessés. C’est sa mort qui nous fait pleurer, il nous manque ! Merci à vous de nous avoir permis de pleurer, car, chaque fois, notre cœur guérit un peu plus.

  • Être parent en deuil n’est pas contagieux ; ne vous éloignez pas de nous.

  • Nous aimerions que vous sachiez que la perte d’un enfant est différente de toutes les autres pertes ; c’est la pire des tragédies. Ne la comparez pas à la perte d’un parent, d’un conjoint ou d’un animal.

  • Ne comptez pas que dans un an nous serons guéris ; nous ne serons jamais, ni ex-mère, ni ex-père de notre enfant décédé, ni guéri. Nous apprendrons à survivre à sa mort et à revivre malgré ou avec son absence.

  • Nous aurons des hauts et des bas. Ne croyez pas trop vite que notre deuil est fini ou au contraire que nous avons besoin de soins psychiatriques.

  • Ne nous proposez ni médicaments ni alcool ; ce ne sont que des béquilles temporaires. Le seul moyen de traverser un deuil, c’est de le vivre. Il faut accepter de souffrir avant de guérir.

  • Nous espérons que vous admettrez nos réactions physiques dans le deuil. Peut-être allons-nous prendre ou perdre un peu de poids, dormir comme une marmotte ou devenir insomniaques. Le deuil rend vulnérable, sujet aux maladies et aux accidents.

  • Sachez, aussi, que tout ce que nous faisons et que vous trouvez un peu fou est tout à fait normal pendant un deuil ; la dépression, la colère, la culpabilité, la frustration, le désespoir et la remise en question des croyances et des valeurs fondamentales sont des étapes du deuil d’un enfant. Essayez de nous accepter dans l’état où nous sommes momentanément sans vous froisser.

  • Il est normal que la mort d’un enfant remette en question nos valeurs et nos croyances. Laisse-nous remettre notre religion en question et retrouver une nouvelle harmonie avec celle-ci sans nous culpabiliser.

  • Nous aimerions que vous compreniez que le deuil transforme une personne. Nous ne serons plus celle ou celui que noue étions avant la mort de notre enfant et nous ne le serons plus jamais. Si vous attendez que nous revenions comme avant vous serez toujours frustré. Nous devenons des personnes nouvelles avec de nouvelles valeurs, de nouveaux rêves, de nouvelles aspirations et de nouvelles croyances. Nous vous en prions, efforcez-vous de refaire connaissance avec nous ; peut-être nous apprécierez-vous de nouveau ?

  • Le jour anniversaire de la naissance notre enfant et celui de son décès sont très difficiles à vivre pour nous, de même que les autres fêtes et les vacances. Nous aimerions qu’en ces occasions vous puissiez nous dire que vous pensez aussi à notre enfant. Quand nous sommes tranquilles et réservés, sachez que souvent nous pensons à lui ; alors, ne vous efforcez pas de nous divertir.

Aimes et sois fort !!!

être fort c’est aimer quelqu’un en silence
être fort c’est irradier de bonheur quand on est malheureux
être fort c’est essayer de pardonner à quelqu’un qui ne mérite pas votre pardon
être fort c’est attendre quand on ne croit pas au retour
être fort c’est rester calme dans des moments de désespoir
être fort c’est montrer de la joie quand on ne le ressent pas
être fort c’est sourire quand on souhaite pleurer
être fort c’est rendre quelqu’un heureux quand on a le cœur en morceaux
être fort c’est se taire quand l’idéal serait de crier à tous son angoisse
être fort c’est consoler quelqu’un quand on a besoin de réconfort
être fort c’est avoir la foi bien que l’on ne croit pas




Parmi ses passions

13062009

img1566.jpgn1400274985274297795.jpgimg24841.jpgimg2483.jpg 

Sa plus grande passion bien sûr ! C’est Nadège ! Evidement c’est la femme de sa vie !

Ensuite il y a l’informatique, la musique, et la moto…

Pour l’infomatique, il a commencé trés tôt, son premier PC, c’est Laure et Seb (nounours) qui lui ont offert, il devait avoir peut être 12 ans. Il s’est rapidement intéressé à Internet, et a fait plusieurs essais de sites. Il était plutôt doué. Il a par la suite acheté le logiciel NAMO et il a créé son premier site. Puis il a fait évolué son PC. Plus tard, il a eu un PC plus récent, qu’il a fait évoluer, en changeant quelques composants, carte graphique, carte son, puis nouvelle carte mère, augmentant la mémoire du PC, ou la capacité du disque dur.  (voici un exemple de ses calculs avant évolution du PC)

Composants Prix neuf Composants Prix d’occasion
Carte mère 79,00 € Carte mère 79,00 €
Processeur 100,00 € Processeur 61,00 €
Mo Ram 50,00 € Mo Ram 13,00 €
C. Video 65,00 € C. Video 55,00 €
Boitiers 35,76 € Boitiers 35,00 €
HD 65,00 € HD 60,00 €
Total en € 394,76 € Total en € 303,00 €
En Frs 2 589,46 € En Frs 1 987,55 €
Composants Code/Référence
Carte mère Matsonic AMD Duron / XP 266 Mhz 2 SDR/2 DDR+CS USB 2
Processeur AMD Athlon XP 1800+, 1533 Mhz Ventilateur
Mémoire vive Mémoire DDR SDRAM 256 Mo PC2100 184 PINS
Carte Vidéo GeForce 2 MX 400 64Mo AGP+TV
Boitier ATX 300 Classique
Disque dur Maxtor DiamondMax Plus D740X 40Go ATA/ 7200 tour/min
Moniteur Déjà acquis
Carte son Déjà acquis
Lecteur CD Déjà acquis
Clavier Déjà acquis
Souris Déjà acquis
Carte R. Déjà acquis
XP Pro Déjà acquis
Enceintes Déjà acquis
Tapis Souris Déjà acquis

A cette époque, à Niort, il fréquentait Guillaume qui était également brillant en informatique et qui avait fait un site sur son voyage aux USA. Il y avait également Bénédicte, et les autres copains. Son site le plus abouti a été certainement GANGSTA R. Il devait avoir 15 ou 16 ans. 

bannieresviergeshtmsmartbutton1.gif

« Bienvenue sur ce site ! Vous y trouverez des images, des photos de toutes sortes ainsi que des blagues, des gifs animés, et bien plus encore … 
N’hésitez pas à me laissez vos critiques et vos commentaires ( livre d’or ) et bien sûr à jeter un œil sur toutes les rubriques du site ( Le webmaster )

Mise en service le 10 juillet 2003
Mise à jour le 25 Septembre 2003″

A l’âge de 12 ans, il s’inscrit au club de TAE KWON DO de Niort. Il ramènera quelques médailles et une coupe. Il avait arrêté le foot en quittant SAINT JORY. Cet art martial, lui a permis de confirmer une confiance en lui, et une bonne higiène de vie. Physiquement il a commencé à faire un peu de musculation avec un copain du lycée Jean Macé de Niort. Il a poursuivit ensuite la musculation, et un peu de footing.

Il apréciait également la musique, même parfois trop… (écouteurs sur les oreilles) Il avait eu un problème auditif qui avait entraîné une consultation au Centre Hospitalier de Niort. Depuis petit, il avait déjà  l’objectif de devenir pilote de chasse. Il savait s’imposer une conduite physique irréprochable, et de peur que les écouteurs ne ruinent ses espoirs, il a laissé tombé les écouteurs et balladeurs. mdsony.jpg

Il avait équipé son PC d’enceintes HIFI qui lui permettaient de regler le rendu des musiques. Là aussi des logiciels de musiques sont venus agrémenter sa chambre. Il composait ainsi ses propres musiques. Puis les logiciels de simulations de vol lui ont permis de se projeter dans le pilotage d’un avion. Nous avons alors fait ensemble un baptême en hélicoptère.

helico03.jpghelico10.jpg

Il allait faire un peu de vélo cross avec son copain Mathieu, sur un terrain à Niort. Sur ce terrain de vélo cross, il a chuté lourdement et s’est luxé gravement l’épaule. Il a été opéré à Niort, et a compris à ce moment là, qu’il serait difficile de devenir pilote avec une telle blessure. Il a pourtant continué à s’orienter vers un Bac S qu’il a d’ailleurs obtenu, à Pons, avec la mention Bien. 

La moto c’est venu plus tard. On avait fait un pacte ensemble : Il me faisait la promesse de ne pas avoir, ni même monter, sur un scooter ou un cyclo jusqu’à 18 ans, et moi en échange, je lui payais à 18 ans son permis de conduire, et sa première voiture. Le pacte a donc été respecté des deux côtés. Il a eu son permis, et il a choisis sa première voiture. Une CITROEN ZX blanche qui lui plaisait, équipé de jantes allu, remonte-glaces électrique et autoradio.

dsc00059.jpg

 Cependant, il avait toujours gardé l’envie de moto. Moi-même motard, il m’arrivais de venir le chercher en moto à l’école à Niort. De même à SAINT JORY, nous avions fait quelques petites promenades en moto. Il a donc passé son permis moto à Pons. Les sportives ne l’attiraient pas, il préférait les roadsters. Il a donc acheté une première moto d’occasion. Un 600 cm3, une YAMAHA XJN noire.

 dsc00042.jpg

 Elle était pas mal, mais faisait des caprices aux démarrages. Alors, il l’a revendue, et sa grand mère lui a prêté de l’argent pour qu’il s’achète une voiture sympa.

 dsc00046.jpg

Il a donc acheté une MAZDA 2, qu’il a gardé quelques temps, avant de la revendre pour acheter la KAWASAKI ER6N noire avec laquelle il a été tué, moins de 03 semaines après. 

kawasakier6nst4pz.jpg

Jonathan disait qu’il se donnait du mal en travaillant dur au restaurant MAC DONALD’S de SAINTES, les soirs et les week-ends en plus de ses études de BTS en bâtiment, et qu’il ne profitait de rien. (120 heures de travail en plus de ses études) Vu les trajets qu’il faisait de SAUJON à PONS et SAINTES, le seul plaisir qu’il aurait serait de faire ces trajets à moto. Ainsi il profiterait des rares moments de libre  qui lui restaient pour les passer avec Nadège. 

C’est une belle passion la moto, mais c’est tellement dangereux, même quand on est très prudent, il faut encore arriver à éviter les autres usagers qui font souvent de grosses bétises.

C’est malheureusement cette voiture qu’il n’a pas pu éviter, même en roulant tranquilement, qui l’a tué. Comment éviter le véhicule d’un conducteur   qui grille un STOP ? C’est juste imprevisible ! Ce conducteur par son inconscience à tué notre ange, en quelques secondes. Et nous restons là, à le pleurer… Il nous manque terriblement…

Comme on est fragile sur un deux roues, face à des véhicules transformés en prejectiles « guidés »… Griller un STOP pour gagner quoi ? Quelques secondes sur un trajet ? Quelques secondes que nous allons perdre au premier feu rouge, ou dans le moindre embouteillage.

Non, messieurs et mesdames, lorsque l’on part en retard, et bien on arrive en retard. On ne peut pas rattraper le temps perdu du départ, en prenant des risques sur la route et en faisant prendre des risques aux autres. Car souvent c’est l’accident qui, de toutes façons, au final, va vous faire perdre beaucoup plus de temps. Dans le meilleur des cas, en rédigeant un constat amiable, et dans le pire… bien sûr n’en parlons pas, vous m’avez compris j’en suis sûr… INACCEPTABLE ET INEXCUSABLE…

 







djamil83 |
LE MONDE DE LA FANTAYSIE |
l antre de benabordeaux |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | private word
| les conseils de sophie
| Isabelle